Enseigner avec les Intelligences Multiples

Je coopère, tu coopères…nous coopérons

Un enseignant qui aimerait se lancer dans des activités de groupe en classe peut parfois être freiné par la crainte d’une perte de contrôle de son groupe-classe. Garder assis 25 élèves devant soi est plus confortable et évite d’éventuels débordements.

Cette réticence est fondée. En effet, travailler en groupe n’est pas une compétence innée et nos élèves nous le démontrent quotidiennement !

Cependant, le travail de groupe permet d’entreprendre et de réaliser des projets ambitieux. Cette finalité mérite que l’on se penche sur les manières de créer une ambiance propice à la collaboration et à la coopération.

Beaucoup d’activités dans mon cours d’Histoire sont collaboratives ou coopératives. Durant les premières semaines qui ont suivi la rentrée, j’ai organisé une activité pour leur faire vivre ce qu’est la coopération. Car cette compétence ne s’explique pas…elle se vit.

J’ai utilisé un crayon coopératif (voir photo ci-dessous). C’est un crayon ou marqueur fixé à un support qui est dirigé par 10 élèves à l’aide de fines cordes. Ils doivent donc se coordonner pour dessiner ensemble un objet ou personnage reconnaissable.

IMG_1073

J’ai effectué cette activité en trois temps.

Premier essai : 10 élèves choisis au hasard ont testé le matériel tandis que les autres observaient activement l’activité. J’ai demandé les impressions des dessinateurs et des observateurs à la fin de la première phase. Généralement, les comportements qui ressortaient étaient que : personne n’écoutait personne, les élèves élevaient la voix pour tenter de se faire entendre, chacun n’en faisait qu’à sa tête…et le dessin ne ressemblait finalement pas à grand chose.

IMG_1078
Ce premier dessin devait être un arbre

Deuxième essai : les observateurs devenaient dessinateurs…mais j’avais choisi au préalable et discrètement un élève saboteur. Ce deuxième groupe a tenté de faire mieux que le précédent, mais en vain ! Cet unique perturbateur a empêché totalement le groupe de réaliser sa tâche. Durant cette phase, lorsque j’ai révélé l’existence du saboteur, c’était un moment-clé pour faire prendre conscience de ce constat : une personne peut mettre en péril le travail de neuf autres.

IMG_1078
Ce devait être… un bateau

Troisième essai : Le rôle du professeur est central pour faire émerger, par le débriefing, les attitudes indispensables au travail coopératif. Au cours des discussions, le groupe classe a déterminé qu’il était nécessaire de planifier la réalisation du dessin, de se coordonner et de s’écouter. Les 10 dessinateurs ont appliqué ces nouvelles attitudes. J’ai pu observé qu’ils étaient plus calmes, ils communiquaient davantage et efficacement. Enfin et surtout le dessin entrepris ressemblait à quelque chose !

IMG_1078
Bob l’éponge!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s